Le blogue des jumelles de Véga

Pour toi, madame qui m'insulte un vendredi soir.

Chronique No 34 · 18 janvier 2018 · Catherine Lavoie

Depuis mes balbutiements sur les médias sociaux ( on dit dans ou sur ?) , je découvre petit à petit les joies d’être critiquée. Détrompez vous , je ne vis pas au pays des licornes (quoique…j’aimerais tellement) enfin bref, je sais qu’on me critique , c’est juste que dans ma naïveté incroyable, j’ignorais la situation.

Bref. Je ne pense pas être la cible la plus en vue des internautes en manque de projet . Les RH ça reste un sujet technique, pis c’est pas mal dur de planter quelqu’un parce qu’il publie une offre d’emploi.

Mais ça arrive. L’autre fois, un vendredi, 22h30, je reçois un message privé d’une petite madame qui critique ouvertement mon travail. Elle n’est pas contente. D’après moi le concept de mon offre d’emploi est venu chercher un de ses traumatismes d’enfance.

Évidemment, ses commentaires manquent de respect. Évidemment c’est rempli de fautes .

Fait que je lui ai répondu une belle réponse politique mais en vrai …

Pourquoi perdre son temps un vendredi soir à faire ça?

Pourquoi attaquer personnellement des gens qui font leur travail?

Comment ça se fait que c’était si émotif pour toi cette affaire-là?

Sérieusement, tu n’avais rien d’autres à faire? Alors voici quelques suggestions, à mon sens, beaucoup plus passionnantes qu’insulter quelqu’un qui fait son travail :

-Appeler ta mère. Si elle est morte va la voir au cimetière. Ou parle lui à voix haute. Des fois qu’elle serait là.

-Mettre tes médicaments à jour

-Regarder des photos de chats sur internet

-Cuisiner un gâteau dans une tasse de Marilou. Pis le manger. Et laver la tasse.

-Lire un livre d’Alexandre Jardin ( parce que ça fait toujours du bien)

-Faire du step en écoutant Cotton Eyed Joe en boucle.

-Laver ton plancher à la brosse à dent.

-Apprendre le mandarin ( tu sais, la langue des affaires, you know)

-Écouter des enregistrements de Lingo ( l’apogée de la carrière de Paul Houde)

Enfin. Tu as compris l’idée. Avant d’insulter quelqu’un. Tu peux sûrement trouver mieux comme projet.

Sans rancune.

Véronique et Gaëlle sont des sœurs jumelles, alter ego de nos consultantes. Inspirées par leur quotidien, vous pourrez découvrir comment elles assument leurs fonctions respectives, leurs hauts comme leurs bas. Qui sont-elles?

Vous désirez être avisé lors de la publication d’une nouvelle chronique? Abonnez-vous à notre liste de diffusion.